Fidelitas Revelio ~


 
Et oui, chers amis, le forum ouvre officiellement ses portes !
Dès à présent, vous pouvez vous inscrire et ainsi donner son premier souffle de vie à ce tout jeune forum !
Wink
De nombreux postes vacants sont à pouvoir, profitez en dès maintenant !
Very Happy
Même ouvert, le forum reste en construction. Nous peaufinons son apparence ainsi que de petits détails.
Néanmoins ceci ne vous empêchera absolument pas de rp et de vous amuser sur le forum
Smile

Partagez | 
 

 Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je m'appelle Sirius Black


avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 06/09/2011



Qui suis-je ?
Age: 15 ans
Année: 5eme Année
Relations.
:

MessageSujet: Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]   Sam 24 Sep - 19:20

Spoiler:
 

- Tu veux bien rester en place, stupide piaf ?

L’oiseau fixa sur moi ses deux yeux couleur ambre d’un air impérieux. Il claqua du bec d’impatience tandis que j’essayais d’accrocher à sa patte une commande de bombabouse de chez Zonko. Je lui indiquai le destinataire et il s’envola.

Je restai là, accoudé au rebord de la fenêtre. Je m’ennuyais. Rémus travaillait et James était en retenue. Ça me rendait fou. Il avait été mit en retenue pour une bêtise que j’avais faite. MacGonagall me connaissait décidément trop bien. Elle savait qu’envoyer James à ma place serait la meilleure façon de me punir.
Sortant ma baguette de ma poche, je fis léviter un petit caillou et le fit voltiger dans les airs, m’amusant à taquiner les hiboux qui poussaient des hululements outrés à chaque fois que la pierre s’engouffrait dans leurs plumes. A force de jouer, la volière se transforma en un véritable souk: les volatiles piaiaient dans tous les sens, battant furieusement des ailes, laissant tomber des milliards de plumes blanches, noires, grises, brunes. Ça aurait pu être poétique, s’il n’y avait pas cette atroce odeur d’animal enfermé.

J’étais comme un lion en cage. Devenir animagus avait changé mon caractère, me rendant plus joueur, plus avide de liberté. J’avais envie de courir partout, d’agir bêtement, de jouer, de faire des bêtises et ce plus que de coutume. J’en arrivais à attendre impatiemment les soirs de pleine lune pour pouvoir enfin m’amuser. Je rêvais d’action, de danger, mais à la place j’attendais, coincé dans ce château, à attendre James. Attendre. Je donnai un coup de pied au caillou en grognant, déclenchant de nouvelles contestations au-dessus de ma tête.

- Oh la ferme, vous là-haut !

Je m’assis sur le rebord de la fenêtre, insensible à la hauteur -qui en aurait pourtant fait frissonner plus d’un - et passa la main dans mes cheveux en soupirant. Foutue MacGonagal, foutu Peeves, foutus pigeons. J’étais encore en train de maugréer lorsque j’entendis du bruit dans les escaliers qui menaient jusqu’ici. Si seulement ça pouvait être Servilus. Je pourrais m’amuser un peu.



Dernière édition par Sirius Black le Jeu 27 Oct - 16:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago-swop.forumgratuit.org/
Je m'appelle Lily Evans


avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 30/08/2011



Qui suis-je ?
Age:
Année:
Relations.
:

MessageSujet: Re: Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]   Jeu 29 Sep - 19:45


ON VIT D'AMOUR ET D'ÉSPÉRANCE
Il n'y a pas plus belles journée que celles que l'ont passe à s'amuser avec des amies. Ce jour là n'y avait pas échappé. Romane et moi avions décidée de passer ce samedi toutes les deux. On travaillerait, pour sûr, mais surtout on s'amuserait. Ca faisait un moment que je n’avait passé de moment avec elle. La fin d'année serait synonyme de BUSE et la plus grande part de nos temps libre étaient pourris par de bête révision. Oh oui, je travaillais longuement, j'étais plus à l’aise dans certaines matières, bien sur, mais je n’étais pas folle des révisions. Ce qui faisait que cette journée tombait à pic et quelle me m'était de bonne humeur.

Sauf que... Oui, vous savez, quelqu’un vous fais un beau compliment, vous êtes heureux, vous êtes impatient d’entendre la suite, et là, un fichu « mais » vient tout gâcher et vous ôter vos magnifiques ressentiments. Et bien, ma situation est un peu similaire. Romane à réussit, par je ne sais quel moyen ridicule, à se faire coller ! Une serdaigle en colle ! On aura tout vu. D'habitude ce genre de mini-party sont plutôt réservées aux Serpentard ainsi qua certain Griffondor... Mais non, elle avait bavassé pendant toute la classe de Mrs. McGonagall et du coup elle nous privait toutes les deux d'une heure ensemble... Et du coup, je m’étais levée une heure plus tôt pour rien.

De genre de plan un peu foireux avait le don de m’énerver mais rien n’aurait pu gâcher ma bonne humeur… Je me disais que je tomberais peut être sur Severus en parcourant le château mais je ne le vis pas, un air boudeur prit donc place sur mon visage et je retournais dans ma salle commune que je savais vide à cette heure ci : les uns dormant encore, les autres prenant leurs petits déjeuner.

J’avais donc entreprit d'écrire à mes parents à qui je n’ai pas donné de nouvelle depuis la rentrée. Dans une longue introduction j’expliquais que je travaillais beaucoup pour mes BUSE et que j’avais peu de temps à leurs consacré, je m’en excusais. Puis, je leurs annonçait que je ne rentrerais pas pour les vacances et leurs inventait une excuses à la Evans. C'est à dire que j’envenimais le fait que je révisais et que j’avais besoin de la bibliothèque de l’école. Ce qui, par ailleurs, n’était pas totalement faux. Mais la raison principale était Pétunia... Je ne voulais pas la voir... J’avais beau l’aimer, elle me rabaisse toujours plus bas que terre et je déteste ca... Ca m’attristait pourtant mais je ne savais pas quoi faire pour qu’elle m’estime un peu plus, et ca me faisait du mal.

Ma lettre écrite, je posais mon châle orangé sur mes épaules et je me dirigeais vers la volière d’un pas lent, histoire que je ne me retrouve pas tout de suite sans rien à faire. Je traversais la cour quand j'aperçu, en haut de la voliére, deux jambes se balançant dans le vide... Je grognais, il n'y avait pas 36 000 milles personnes pour prendre ce genre de risque.

Ils se font appeler les maraudeurs, ils savent tous sur tous le monde, passent leurs temps collés et, quand ils ne le sont pas, c’est ce pauvre Severus qui en fait les frais. James Potter, Sirius Black, Remus Lupin et Peter Pettigrow. Grah, ce qu’ils peuvent m’agacer. Surtout Potter... Black est plutôt sexy mais, à cause de je ne sais quel prétexte ridicule, il ne veut pas me draguer, c’est assez dommage quand on sait que ca me plairait bien... Enfin, Lupin parait être le plus sage des quatre et Pettigrow me fais penser à un rat qui suis Potter partout ou il va... Affligeant.

Je pensais que ces chaussures appartenaient à Potter alors je grimpais à reculons... James Potter passait son temps à me draguer, surtout lorsque Severus était dans les parages... Je détestais ca, ca m’exaspérait. Qu’il veuille me faire sienne ainsi était dégradant venant de sa part. Il n’avait qu’à claquer des doigts et n’importe qu’elle cruchasse lui tomberait dans les bras, alors pourquoi s’évertuait-il à me casser les pieds ?!

Mon pauvre Severus... Ca faisait un moment que je ne l’avais pas vu non plus. J’espérais que cet abruti de Potter ne lui avait flanqué encore une fois la trouille... La dernière fois, il avait mis deux mois avant de me reparler normalement...

Enfin, toujours est-il qu’il fallait que je monte à la volière pour envoyer le hibou à mes parents. Je grimpais les marches, une à une, repoussant le moment d’entrer...

Mais, lorsque je levais les yeux, ce ne fut pas une chevelure brune et absolument pas coiffée que je vis, mais une couleur semblable à du jais. Ce n’était pas Potter qui se tenait devant moi, mais bien son acolyte, Sirius Black. Un sourire s’étira alors sur mes lèvres et je m’approchais de lui, venant murmurer un « bouh » a son oreille tout en sachant très bien qu’il m’avait entendu.

Puis, je reculais, allant alors à la rencontre d’un hibou que je trouvais bien dissipé. Je pestais alors que j’essayais de lui attacher la lettre à la patte et, dans un claquement de bec sec, il me pinça, ouvrant alors ma peau. Je fis un geste rageur qui fit tomber ma lettre sur le sol et s’envoler l’oiseau.

« Saleté de piaf ! » sifflai-je en secouant la main pour faire passer la douleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle Sirius Black


avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 06/09/2011



Qui suis-je ?
Age: 15 ans
Année: 5eme Année
Relations.
:

MessageSujet: Re: Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]   Jeu 29 Sep - 20:57

Ne pas se retourner. Ignorer la personne. Lui faire croire que je ne l’ai pas entendue. Puis lui jeter un sort qui pourrait s’avérer être distrayant. J’allais me lever et me tenir face à face avec l’inconnu, mais je me surpris à tenter de découvrir son identité. En roulant ma fine baguette entre mes doigts, je cherchais déjà quelle maison ça pouvait être. J’abandonnai cette idée absurde devant l’impossibilité de l’action, lorsque la réponse se présenta à moi sous la forme d’un « bouh ».

Evans. Bien sûr. Le son de sa voix m’était particulièrement familier pour l’avoir souvent entendue hurler contre James. Je reconnu aussi son odeur. Ma transformation m’avait changé, transformé mon caractère et mes sens, mais je n’arrivais toujours pas à m’en servir sous ma forme humaine. Maintenant que je connaissais son identité, il me paraissait évident que ce ne pouvait être qu’elle. Les battements d’ailes derrière moi m’indiquèrent qu’elle attachait une lettre. Je souris involontairement : j’avais dissipé les pigeons et je n’étais pas sûr qu’ils se laissent faire. Un grognement et l’envol d’un d’eux sans lettre confirmèrent mon hypothèse, et un sourire plus large fendit mon visage tandis que je me retournais.

- Ils sont d’assez mauvaise humeur, aujourd’hui. Quelqu’un a dû les embêter.

J’étais certain qu’après avoir dit ça, elle allait savoir que ce quelqu’un, c’était évidemment moi. Elle n’était pas complétement idiote et ma présence ici indiquait clairement que j’étais le coupable. Mon sourire s’effaça lorsque je vis que le piaf l’avait mordue avant de se tirer.

- Oh, je suis désolé.

Hop, trahit toi encore plus, elle n’avait pas assez de soupçons. C’est parfait, t’es sur la bonne voie. Crétin.

Elle saignait assez abondamment et je ne connaissais que le sortilège « episkey » pour réparer une blessure et il n’était… Pas très fiable. Je souris. Un de mes sourires chiants. Le sourire sur le côté, qui fait fondre les filles et qui énerve singulièrement les garçons. Faire fondre Lily Evans. Un défi qu’il me plairait de réaliser, mais auquel je me refusais par loyauté envers Cornedrue. Je ne pouvais compter sur son pardon en cas de dérapage et c’était un prix trop élevé pour une fille, aussi charmante soit-elle. Mais aujourd’hui, James n’était pas là, ce qui changeait la donne. Je sortis donc un mouchoir en tissu de ma poche. Il était plein d’encre. Je le rendis immaculé grâce à un petit sort et lui noua autour de la blessure.

- J’aurais préféré un sort, mais le seul que je connais pour ce genre de cas peut avoir des effets inattendus. Je ne voudrais pas t’envoyer à l’infirmerie avec deux doigts en moins. Je risquerai une nouvelle heure de retenues pour avoir tenté d’être galant et sincèrement, être en retenue pour ne l’avoir pas été fait moins mal à mon ego.

Je m’étais involontairement approché d’elle et souriant toujours, je plongeai mes yeux dans les siens.
Pourquoi avais-je toujours se besoin de mettre le plus mal à l’aise possible ? Je pense que c’était un réflexe défensif, mais j’étais toujours perplexe lorsque je m’en rendais compte. Aussi je détournais le regard et ramassai sa lettre, apercevant au passage qu’elle était adressée à sa famille. Je lui la tendis et attrapa un hibou d’un pelage blanc immaculé que je maintins fermement pour qu’elle puisse accrocher sa lettre facilement.

Mon impatience s’était calmée, mon envie de jouer et de rattraper la baballe s’était dissipée et maintenant, j’avais envie d’être caressé dans le sens du poil. Caresser au sens figuré, bien entendu. Cependant, vu ce que j’avais dit et connaissant Lily, j’allais plutôt devoir m’attendre à un combat verbal pour savoir qui était le membre alpha, le leader, le chef de la meute. Hors de question de lui laisser la place. J’étais l’alpha. Elle n’était qu’un chien de la meute. Encore une fois, le chien en moi reprenait le dessus. Ma dernière transformation étant la nuit dernière et Patmol était encore terriblement présent. Je devais faire preuve d’une résistance ardue pour ne pas commencer à me gratter l’oreille avec le pied. J’étais même pas sûr d’y arriver, en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago-swop.forumgratuit.org/
Je m'appelle Lily Evans


avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 30/08/2011



Qui suis-je ?
Age:
Année:
Relations.
:

MessageSujet: Re: Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]   Dim 9 Oct - 0:45


JE SUIS POLITIQUEMENT CORRECTE
Vous savez ce genre d’information que vous transmet votre cerveau. Le genre d’information qui vous dit « non miss, éloigne toi. » ou encore la petite alarme « attention danger ». Ca arrive souvent lorsque vous êtes en effraction, lorsque vous entrez dans une pièce ou vous ne devriez pas être, lorsque vous côtoyez quelqu’un qui n’a pas forcément une bonne réputation ou simplement lorsque vous ne faite pas un devoir correctement, lorsque vous bâclez votre travail. On peut appeler ca conscience, on peut aussi dire que c’est une part de l’instinct ou simplement une alerte naturelle du corps humain.

Et bien c’est ce genre d’information que m’envoyais mon cerveau lorsque je me retrouvais en compagnie d’un maraudeur... Qu’importe son nom. Je sentis les petits cheveux se dresser sur ma nuque. En même temps, l’un passait son temps à me draguer, le second à essayer de martyriser mon meilleur ami, le troisième avait toujours l’air un peu absent et le dernier était carrément flippant… Comment ne pas avoir peut d’individus comme ca, sérieusement ?! Disons que j’y arrivais en me disant qu’ils étaient comme tout le monde. Enfin, vu le nombre d’heure de colles dont ils héritent, je pense qu’ils ont un souci, mais ca ne me fait pas peur, je dois être un peu folle, finalement.

Sirius Black était beau, sincèrement. Plutôt grand, des cheveux d’un noir de jais et des yeux tout aussi sombres. Il a une silhouette vachement agréable à regarder, si si, je vous assure. On peut aisément deviner sa musculature fine sous les chemises de son uniforme. Sa cravate à moitié défaite lui donne un petit air rebel qui lui sied à merveille et ses cheveux partent souvent dans tout les sens mais ils donnent tellement envie de glisser une main dedans, c’est fou… Il me plait, c’est indéniable. Mais pour je ne sais quelle fidélité à Potter, il ne va jamais plus loin qu’un flirt, c’est à peine si l’ont se touche. Je dois dire que ca me frustre mais que j’affectionne particulièrement ce genre de moment. Une douce torture, et en plus j’aime ca... Je ne suis vraiment pas nette, ce n’est pas croyable.

Je le sentais tout près de moi et quelqu’un qui avait dissipé les pigeons ? Pourquoi n’avais-je aucun doute quant à l’auteur de cet acte ? Et pourquoi, aussi, ne lui en voulais je pas...? Je me retournais doucement avant de porter mon doigt à mes lèvres dans un geste innocemment sensuel. Le sang avait un gout âpre qui ne me gênait pas. Je décidais aujourd’hui de pousser ses limites, de voir jusqu’à quel point il pouvait résister... Non, je ne suis pas une allumeuse ou quoi que ce soit du même acabit, je sais aussi qu’il ne me sautera pas dessus pour me violer et que je peux jouer avec lui sans craintes. J’aimerais juste qu’il cesse son copinage sans faille avec Potter… C’est peur aimable ? Peut être, mais il pourrait être quelqu’un de tellement bien si Potter cessait de le traîner dans ses coups foireux. Non, je ne doute pas de l’implication du jeune homme là dedans mais sait on jamais, l’espoir fait vivre.

Ce que je sais, c’est un adolescent en pleine croissance ne peut résistera longtemps lorsqu’une femme lui fait du charme. Je ne suis pas spécialement belle mais je sais qu’en un sens, je lui plais. Ne me demandez ni comment je sais ca ni comment je peux en être aussi sûre, disons simplement qu’il n’aurait pas ce genre de comportement avec moi si ca n’était pas le cas… Enfin je crois.

Je repérais un hibou assez calme mais plutôt loin de nous. Je fis la moue et m’approchait de la bestiole, les mains posées sur mes hanches, lui faisant les yeux doux...

« Allez mon grand, descend de là » souffla t elle en tendant le bras.

L’oiseau la toisa un instant avant de s'envoler un peu plus haut. Lily grogna et se tourna vers Sirius. Elle s’approcha de lui, s'arrêtant à quelques millimètres du noiraud.

« Trouve-moi un hibou calme, fauteur de trouble ! » vint elle souffler chaudement contre son oreille.

Je souris malicieusement et reculais, frôlant sa jour de mes lèvres sans pour autant lui donner un baiser sur la joue, simplement comme si c’était un accident… Un accident contrôlé, bien entendu. Puis, je me dirigeais vers la fenêtre, me mordant la lèvre, fermant les yeux pour laisser le vent balayer mes joues. Et moi, jusqu’ou je pourrais aller ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle Sirius Black


avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 06/09/2011



Qui suis-je ?
Age: 15 ans
Année: 5eme Année
Relations.
:

MessageSujet: Re: Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]   Lun 10 Oct - 3:16

Lily. Où est-ce que tu t’aventures ? Je regrettais de m’être approché d’elle, d’avoir voulu jouer. Je ne pouvais pas faire ça. Tout chez elle me narguait. Ses cheveux cuivrés, ses grands yeux vert, ses formes sensuelles et son caractère. Oui, je la désirai, mais je n’étais pas amoureux. Et c’était pire. On ne peut commander à ses sentiments et James me pardonnerait peut être plus facilement si c’était l’amour qui dictait mes actes : c’est un sentiment plus noble. Mais elle ne voulait pas m’aider dans ma loyauté et pour cause, elle ne se préoccupait pas de James. Je me demandais si elle ne faisait pas ça juste pour le rendre fou. Cette pensée me fit frissonner et me confirma que je ne devais pas m’amuser avec elle comme je le fais avec les autres. Ma conviction s’ébranla cependant lorsque je la vit porter ses doigts à ses lèvres. Lily Evans, tu es une véritable sorcière.

Insensible à la lutte que je pouvais mener –car elle savait que James l’aimait et que jamais je ne pourrais le trahir- elle posa ses yeux sur moi, et j’eus la sensation d’avoir la chair brulée à vif. Je secouai la tête et m’aperçut alors qu’elle me dominait. En l’espace d’un instant, j’avais perdu le contrôle de la situation. Je fronçai les sourcils tandis que Patmol rugissait dans ma poitrine. Le besoin de domination écrasa les défenses de la loyauté. Je relevai alors la tête et la vit appeler un pigeon. Celui-ci la regarda un moment, puis s’envola. Je me retiens de ricaner mais ne put m’empêcher de sourire. Sourire qui s’effaça lorsqu’elle s’approcha de lui. Nous n’étions séparés que par quelques millimètres. Elle me souffla dans l’oreille de lui trouver un hibou calme. Sirius Black, en humble chevalier servant devait trouver un hibou pour damoiselle Evans. Absurde. Ils étaient furieux contre moi et elle avait plus de chance d’en choper un que moi. J’allais lui faire part de cette remarque, mais en s’éloignant, elle frôla ma joue de ses lèvres. J’étais… Déstabilisé. Merde, d’habitude c’est moi qui fais ça !

Bon. Comment attraper ces merdes volantes ? Je savais que je n’avais pas les atouts de Lily pour les faire venir –et même ses atouts semblaient avoir échoués- mais un sort devait avoir raison de leur résignation.

- « Accio Hibou »

L’oiseau se débattit furieusement mais la force du sortilège rendait toute résistance inutile. Je m’apprêtais à lui tendre la boule de plume, mais je ne fis qu’un sourire.

- Et, qu’ai-je en échange de ce service ?


Ooh le truc basique. Chez n’importe quelle nana, j’aurais eu un bisou. Elle aurait rougit jusqu’aux oreilles et j’aurais pu l’achever en l’embrassant dans le cou. Ensuite, elle aurait fait semblant d’être forte et aurait attendu le lendemain pour me laisser conclure. Dommage pour la victime, je ne vais pas plus loin qu’un flirt. Mais peut-être qu’un jour, lorsque je rencontrerais la vraie…
Lily Evans n’était pas de ces filles-là. Elle, elle n’était pas si niaise et elle choisirait une monnaie d’échange moins évidente. C’est finalement ce qui rendait le jeu amusant. Ne pas connaître la suite. Juste attendre et observer le déroulement des évènements.


Dernière édition par Sirius Black le Mar 18 Oct - 1:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago-swop.forumgratuit.org/
Je m'appelle Lily Evans


avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 30/08/2011



Qui suis-je ?
Age:
Année:
Relations.
:

MessageSujet: Re: Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]   Lun 17 Oct - 20:56


JUSTE L'USURE DES NUAGES ET DE TES CARESSES
Ah ma bonne Lily, tu aimes jouer avec le feu n’est ce pas ? Je sentais bien qu’il n’allait pas me résister longtemps. Je reculais jusqu’à l’endroit ou il se tenait quelques secondes plus tôt. L’air était encore emprunt de sa chaleur et de son odeur. Un petit sourire s’étira au coin de mes lèvres et je l’observais. Je savais qu’il aurait très certainement du mal à s’en sortir mais c’était un maraudeur n’est ce pas, il y parviendrait.

Je le regardais aviser de la situation et replongeais dans mes pensées… Sirius Black était l’homme sur qui toutes les femmes voulaient mettre le grappin. Il était beau, il était doué malgré tout, et il descendait d’une famille de sang pur. Mais peu de ces filles savaient qu’il avait été renié et qu’il haïssait cette famille à laquelle il était rattaché par le sang… Comment je le sais ? J’écoute, j’observe… Et puis, James Potter est d’un naturel bavard avec moi. Et j’ai beau ne plus l’écouter, lorsqu’il dévie sur Sirius, je prends note de chacune de ces paroles. Le pauvre, il doit penser que je m’intéresse à lui… pourtant ca n’est pas le cas, et il le sait. Amoureuse ? Vous y pensiez n’est ce pas ? Non, je ne suis pas amoureuse de Sirius Black. Ou peut être un peu finalement. Je suis une pauvre adolescente qui a les hormones en fusion… Comment ca je ne suis pas crédible ? C’est méchant de penser ca.

Non, Sirius fais naître beaucoup de chose en moins, des sensations plus ou moins agréables : protection, tendresse, désir, danger… Oui, du danger aussi. Vous vous souvenez, la conscience dont je parlais plus tôt. Et bien c’est un peu ca. Disons que quelque chose n’est pas habituel avec cet homme, est ce la chose qui le rend si désirable à mes yeux ? C’est probable. Je soupirais discrètement. J’étais une femme vile. Je connaissais les sentiments de James à mon égard et pourtant je me tournais vers son meilleur ami. Mais pour vrai, James ne m’intéresse pas. Il est prétentieux, égocentrique, il se croit drôle et il n’a pas de culture. Vous me direz que Sirius est pareil. Je ne pense pas, je pense qu’il y a quelque chose de plus profond en lui… Je ne sais pas réellement l’expliquer mais en le voyant comme ca, chercher quel hibou sera sa proie, j’avais l’impression de voir quelqu’un d’autre…

Je secouais la tête : Pas le moment de tombée réellement amoureuse ma belle Lily, les BUSE vont arriver et Sirius Black ne devrait pas te faire autant tourner la tête. Il avait utilisé un sortilège pour faire venir l’oiseau. Je ris doucement et m’approchait de lui, pensant qu’il me le donnerait de lui-même. Mais c’était sous estimé Sirius Black. Sa voix, cette voix qui sonnait comme des petites clochettes, j’aimais sa voix aussi, apaisante, toujours emprunte d’humour… Il me demanda ce qu’il aurait en échange.

Je restais perplexe quelques secondes, un sourcil haussé, le regard pétillant. Alors il entrait dans mon jeu ? Ou alors tentait-il simplement de se débarrasser de moi ? C’était encore un mystère à ce stade là du jeu. Je m’avançais vers lui, venant tourner autour de lui, effleurant malencontreusement, ou peut être pas, ses fesses, pouvaient ainsi mesurer leurs fermeté. J’eu un petit sourire en coin avant de venir me poster devant lui, posant un doigt accusateur sur son torse, mon second poing serrer sur ma hanche, plongeant mon regard dans l’abysse du sien :

« Te remercier ? La bonne blague ! Tu n’aurais pas dissipé ces hiboux, je n’aurais eu aucuns soucis à en attraper un ! Donc, par conséquent, ce serait plutôt à toi de faire quelque chose à mon égard pour t’excuser ! » lâchais-je d’une voix claire emprunte de taquinerie.

Je me mordillais la lèvre et reculais un peu. Non, je n’aurais pas céder, c’était ridicule quand on sait que la moitié des filles étaient à ses pieds. J’attrapais le hibou et passais entre lui et la table central pour attacher ma lette, faisant de lent geste.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle Sirius Black


avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 06/09/2011



Qui suis-je ?
Age: 15 ans
Année: 5eme Année
Relations.
:

MessageSujet: Re: Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]   Mar 18 Oct - 2:13

J’avais abandonné ma lutte. Désolé, James. Ses intentions étaient trop claires pour que je puisse poursuivre. Je souris en voyant son sourcil se lever et ses yeux briller. Lily était la seule femme que je connaissais capable d’être adorable en faisant cette tête. Je m’étais rapproché un petit peu plus et déjà je pouvais sentir son parfum. Une odeur exquise, douce et poivrée à la fois. Les femmes ont des armes que nous n’avons pas. Un homme, ça sent quoi ? Simple : mes cheveux sentaient probablement la cigarette, mes vêtement la lessive et mon cou le parfum. Pas ce genre de parfum de machos, qui sentent le musc à trois kilomètres. Je préfère que seules quelques rares personnes puissent le sentir. Et à vrai dire, j’espérai que Lily puisse faire partit de celle-là.

Lorsqu’elle décrivit un tour autour de moi et qu’elle passa derrière moi, je sentis sa main effleurer mes fesses et je souris. Une bonne idée que je notais soigneusement dans un coin de ma tête. Elle revint me faire face, et posa son index sur mon torse que je bombai involontairement. Elle m’accusa d’avoir dérangé les hiboux et me retournant ma demande.
Sirius Black battu sur son propre terrain. Mon sourire s’élargit et, après qu’elle ait accroché sa lettre, je me rapprochais, me positionnant derrière elle. Me penchant vers son oreille, je murmurais:

- Et qu’est-ce que mademoiselle désire ?

Hop. La balle était renvoyée, il fallait qu’elle trouve une idée. Face à la fenêtre, je pouvais suivre le pigeon des yeux. Lorsqu’il disparut complétement de mon champ de vision et répondant à une envie qui me taraudait depuis un moment, je posai mes mains sur ses hanches, effleurant son cou de mes lèvres. Je n’y déposai pas de baiser, estimant qu’attendre de voir sa réaction serait plus prudent, mais je restai un moment ainsi, savourant la chaleur de son cou, la douceur de sa peau et son enivrant parfum.

Un coup d’œil à la fenêtre rompit cet instant de charme. Je venais d’apercevoir Bella et Regulus. L’apparition des membres de cette famille que je haïssais et qui se révélait être la mienne me rendit comme fou. Pendant l’espace d’un instant, je voulu me transformer et aller leur mordre la gorge. Je reculai, et, reflexe canin, je ne pus empêcher de montrer les crocs. Je me retournais, attendant que la colère passe, puis refit face à la jeune rousse. Avait-elle vu et pire, avait-elle comprit ce qui avait provoqué cette réaction chez moi ? Toujours est-il que je l’attrapa par le bras et l’attira vers moi, l’éloignant ainsi de cette foutue fenêtre et de ce qui pouvait compromettre l’image d’une famille qui s’appréciait.
L’élan l’avait collée contre moi. Je profita de la situation pendant quelques secondes, puis la relâcha, me reculant d’un pas.

- Désolé. Je ne sais pas ce qui m’a pris.

Ces mots sonnèrent faux à mon oreille, et je détournais la tête. Lorsque je la relevais, je repris un visage impassible. Je voulais l'entraîner sur un autre terrain, aussi je revins sur la question du paiement.

- Donc, qu'est-ce que je peux faire pour m'excuser d'avoir attrapé un oiseau pour toi ?

Mais oui, Sirius, tu es très drôle.


Spoiler:
 


Dernière édition par Sirius Black le Mer 19 Oct - 0:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago-swop.forumgratuit.org/
Je m'appelle Lily Evans


avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 30/08/2011



Qui suis-je ?
Age:
Année:
Relations.
:

MessageSujet: Re: Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]   Mar 18 Oct - 20:53


NOM DE DIEU QUE LA PLUIE CESSE
Vous dire que je ne fus pas surprise serait vous mentir honteusement. Disons que je n’avais pas tout suivit mais que j’avais assez d’éléments pour avoir compris. Hein ? Vous ne comprenez pas. Attendez, je vous raconte.

J’étais donc passée entre lui et cette fichue table et j’avais donné mon enveloppe au hibou. Un magnifique hibou noir possédant deux yeux jaunes. Lorsque l’oiseau s’envola, je pu sentir deux mains se posée sur ma taille. Je ne sursautais pas, après tout, mes actions depuis que j’étais arrivée dans cette volière était dévouée à ce qu’il agisse dans ce sens. Être surprise aurait été un immense mensonge. Je n’aimais pas mentir. Ses mains étaient grande, assez pour recouvrir la totalité du creux de mes hanches. Une chaleur immense s’introduit en moi comme le venin d’un serpent et je finis par frissonner doucement. Je le savais, s’il me demandait si j’avais froid, je confirmerais, histoire de garder un peu de crédibilité, et je lui piquerais son blaser.

Je souris doucement, fixant l’oiseau s’éloigner jusqu’a ce qu’il disparaisse de mon champ de vision. A ce moment, il glissa ses lèvres sur mon cou. Pas de baiser. Juste une caresse. Caresse qui, par ailleurs, me fit frémir de tout mon être. Peut être aurais-je aimé sentir ses lèvres s’entrouvrir doucement pour caresser ma peau, pour l’embrasser et en goûter la saveur. Je ne pouvais pas réellement prédire quelle goût elle pouvait avoir, il parait que ca change selon la personne, mais j’avais envie de le sentir un peu plus… Je me blottie alors contre lui. Très peu, même pas un pas. Mais je sentais son torse contre mon dos et sa suffit pour intensifier la chaleur qui avait prit possession de mon corps.

Cette étreinte ne dura, malheureusement, pas plus longtemps. Je n’ai pas saisis son brusque écart tout de suite et je pensais, dans un premier temps, à une nouvelle fidélité à James. Et ca me mis un peu en rogne. Mais finalement j’ouvrais les yeux et j’aperçu Bellatrix et Regulus… Si je me souvenais bien, ils faisaient partis de sa famille… Ce qui expliquait son comportement. Je ne me demandais pas longtemps pourquoi il s’était alors écarté. Je n’avais jamais eu à faire à eux mais je ne les aimais pas... Peut être étais ce l'historique rivalité Griffondor/Serpentard, peut être étais ce simplement ces rumeurs sur la famille Black, aussi pure quelle soit. Je n’ai aucunes réelles connaissances du monde de la magie avant mon entrée ici. Pour sûr, j’avais lu des dizaines de livres, mais rien ne valait ce avec quoi on avait vécu depuis tout petit. Enfin, tout ca pour dire que j’ai une méfiance envers certains sorciers. Et eux en font partis. Mais Sirius, c’est différent. D’un, il est griffondor. Donc son cœur ne peut qu’avoir une part de bonté. Et puis, il a un air plus rassurant sur le visage, et moi j’aime ca.

Puis, d’un mouvement ferme et rapide, il m’attira contre lui pour m’emmené plus loin... J’avais reçu un choc électrique en le sentant contre moi. Un choc qui m’avait plu. J’avais les joues rosées, je le sentais, et ca m’agaçait. Je me rangerais derrière la fraicheur de la matinée… Mais je savais pertinemment que ca n’aurait rien à voir. Et il le saurait également. Je grognais intérieurement lorsqu’il s’écarta en s'excusant. Excuses qui sonnaient faux à mon oreille. Je me mordillais la lèvre en penchant la tête. Son visage s’était fermé et son air enjoué avait disparu. Je tendis la main pour venir caresser sa joue. Le jeu était finit. Pas parce qu’on lavait voulu mais parce qu’il n’aurait plus le coeur à jouer. Et que le voir ainsi m’enlevait aussi toute envie du genre. Je laissais ma main découvrir la douceur de la peau de sa joue pendant quelques secondes avant de laisser tomber la laisser retomber pour serrer le pan de mon chemisier. Il m’avait demandé ce que je voulais et je lavais royalement ignorer. J'hésitais finalement à lui répondre, baissant les yeux. Après tout, ca n’était rien de bien extraordinaire. Je soupirais doucement et fermais alors les yeux, reprenant contenance. Je haïssais voir les gens triste. Encore plus lorsque c’était ceux que j’aimais.

« Là, pour le moment, je voudrais que tu souris. Vraiment. » soufflais je en posant ma main sur mon coude, serrant mes bras sur ma chemise, levant les yeux pour planter un regard déterminé dans le sien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle Sirius Black


avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 06/09/2011



Qui suis-je ?
Age: 15 ans
Année: 5eme Année
Relations.
:

MessageSujet: Re: Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]   Mer 19 Oct - 22:38

Repensant à ce qui venait de se passer et mettant de côté cette horrible apparition, je ne pus qu’être satisfait : elle avait frémit. Le contact de nos corps l’avait fait réagir. A présent, elle savait que je n’étais pas insensible à ses charmes, et je savais qu’elle n’était pas insensible aux miens. C’était quelque chose que j’aurais pu remarquer rapidement, mais ça me rendit de meilleure humeur. Une sorte de chaleur s’était répandue dans mon corps, m’empêchant presque de respirer. Douce torture.

Lorsque sa main vint effleurer ma joue, je me surpris à frémir comme elle l’avait fait un instant plus tôt. C’était le premier réel geste d’affection que je recevais. Ma mère ? Ahah. L’affection était un mot dont la signification lui échappait complétement. Mon frère ? Il était trop orgueilleux et trop idiot pour ça. Mes cousines ? Autant demander à un loup garou d’épargner un enfant particulièrement savoureux. James et Rémus m’avait évidemment montrés des signes d’amitié, mais ça n’avait absolument rien à voir avec ce que venait de faire Lily. La rougeur qui avait envahi ses joues lorsque je l’avais tirée vers moi s’estompait pour mon plus grand malheur.

Lily était quelqu’un qui semblait vouloir cacher ses faiblesses pour mieux se défendre. Je comprenais ce reflexe pour l’utiliser de temps en temps, mais la voir se fragiliser au contact de mon corps me rendait perplexe. J’avais alors envie de tuer quiconque oserait lui faire du mal.
La réponse à ma dernière question reçue une réponse qui me surprit. Décidemment, Lily n’était pas comme les autres. Je sombrais dans la banalité en lui répondant une niaiserie du genre :

- Il n’y a rien que je puisse refuser à ces yeux.

Et sans avoir à me forcer, rien qu’en me rendant compte de la connerie de ma réponse, je souris et, reproduisant son geste, je caressai sa joue du dos de ma main.
La fragilité du corps féminin me surprenait. Je m’étais déjà fait cette réflexion lorsque j’avais posé mes mains sur ses hanches, mais en y repensant et en la sentant si douce, cela me fascina. Si l’homme était bâtit plutôt grossièrement, la femme était pourvue de formes extraordinaires. C’était comme une œuvre d’art faite de cristal qu’une simple pression pouvait briser en mille morceaux. Et pourtant, bien que je ne connaissais –et ne comprenais- pas grand-chose aux femmes, j’avais une certitude : elles pouvaient être beaucoup plus fortes moralement. Elles pouvaient supporter plus de choses que nous.

Bellatrix et Regulus occupaient encore mes pensées. Je ne parvenais pas à les faire sortir de ma tête et pour cause : j’avais peur d’avoir été vu. Ce n’était pas une question de honte –j’assumais pleinement mes actes- mais plutôt de la peur. Je savais que Bellatrix était capable de s’acharner sur Lily pour m’atteindre. Surtout qu’étant une née moldue, Bellatrix m’en voudrait d’autant plus de flirter avec elle. La rendre folle de cette manière devenait presque tentant, si on éloignait les dangers que pourrait courir Evans. Tenté par une telle perspective, je passai mon bras derrière son dos et la rapprochais de moi. Je laissai ma main s’aventurer doucement vers ses fesses, pendant que je lui déposai un baiser dans le cou. Plus qu’une simple caresse. Je ne craignais plus sa réaction. J’étais juste curieux de savoir ce qu’elle allait faire, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago-swop.forumgratuit.org/
Je m'appelle Lily Evans


avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 30/08/2011



Qui suis-je ?
Age:
Année:
Relations.
:

MessageSujet: Re: Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]   Mar 25 Oct - 0:45


SENSATIONS
Parfois, vous vous rendez compte d’une chose qui s’est infiltré en vous petit à petit. Quelque chose qui se pose dans votre être et qui ne veut pas en bouger. Ca peut être dur, une haine implacable envers quelqu’un ou quelque chose, une haine qui n’a peut être pas lieu d’être, une haine que vous aimeriez supprimer mais que vous ne pouvez pas voir disparaitre par peur ou simplement parce que vous vous y êtes habituée. Ca peut aussi être très tendre, quelque chose de doux et de sucré, quelque chose qui vous emplie de joie et de chaleur, quelque chose que vous ne voudriez perdre pour rien au monde. Cette dernière chose peut faire très mal ou beaucoup de bien. Elle peut, en dix minutes, détruire complètement une personne, la réduire à l’était de larve ou au contraire en faire la plus heureuse du monde.

C’est de celui là que je veux vous parler. Pour certain on l’appelle l’amour, pour d’autre on l’appelle la passion, mais ca revient au même. On pourrait se donner corps et âme pour la personne d’en face, on pourrait faire ce qu’il veut, devenir une marionnette à sa merci. On pourrait être complètement soumise à cette personne qu’on ne s’en rendrait même pas compte. Au pire des cas, il ou elle ne veut pas de vous. Il vous laisse tomber comme une vieille chaussette et, pour peu que vous ayez été amis, il ne viendra plus jamais vous parlez. Au mieux, il ou elle sortira avec vous. Vous serez heureux pendant un moment et puis viendra la phase des disputes « pourquoi tu lui parles plus qu’à moi ? », « est ce que j’ai fais quelque chose de mal ? » ou encore « Je t’aime mais tu me fais du mal. » L’amour ça fait mal, ça vous ronge de l’intérieur, ça vous inquiète, quand vous posez des questions à l’autre il ne vous répond pas en prenant comme prétexte qu’il ne veut pas vous inquiétez mais vous avez beau lui dire et lui redire des millions de fois que c’est de ne rien savoir qui vous inquiète, il continue, encore et encore. Et pourtant, vous continuez de l’aimer, même en secret, espérant que ca redevienne un peu comme avant, espérant que la complicité et la tendresse refasse surface. Oui, ca arrive, mais c’est tellement rare que les couples qui s’en sortent ne se quittent plus avant un moment, puis ca revient. On s’aime mais on se fait du mal, on s’aime mais on se quitte, je t’aime mais tu ne veux pas de moi, je t’aime mais tu en aimes une autre… Ce genre de sentiment fait mal, très mal. On met des années à s’en relever pour certains, les plus émotifs, pour les moins romantiques, la semaine suivante ils ont une nouvelle copine. Le sportif du lycée ne tombe jamais amoureux de l’intello de service. Il ne l’emmènera jamais au bal. Et quand bien même cela arriverais, il finirait par se marier un jour. Waouh ! Mais quatre ans après, avec deux enfants à charge et des dettes monumentales, ils divorceraient et le cycle recommencerait. C’était ça, l’amour.

Pourtant, tout le monde veut être amoureux, tout le monde veut quelqu’un près de lui qui soit toujours là et qui lui fasse découvrir de multiples sensations, tout le monde veut connaitre ca, mais personne ne pense jamais à ce qu’il vient après. Personne ne pense à son entourage qui souffre de voir les gens qu’ils aiment souffrir. C’est un cercle vicieux, qu’importe l’amour que ca peut être, la fin est toujours douloureuse.

Pourquoi je vous parle de ca ? Peut être simplement que le sentiment grandissait en moi. Je ne voulais pas de ca, ca avait déjà fait des dégâts autour de moi, je ne voulais pas tombée amoureuse, et certainement pas de Sirius… Bien qu’il me plaise, je savais qu’il m’apporterait des problèmes, je savais que je briserais son amitié avec James et surtout je savais qu’il ne m’aimait pas. Je jouais avec ses limites mais je jouais aussi avec les miennes. Je déglutis doucement en entendant sa voix s’élevée dans les airs. J’avais frémit en sentant son corps contre le mien mais lui aussi, c’était plutôt bon signe non ? Ou alors il me désirait seulement ? C’était confus dans ma tête, c’était dur d’y comprendre quelque chose. J’avais envie de me blottir contre lui là maintenant, de nicher mon visage dans son cou pour en sentir son doux parfum d’homme, de glisser mes bras autour de sa taille, d’embrasser sa peau, ses lèvres… Mais je devais me contenir. Je ne devais être faible ainsi, je devais restée la Lily Evans droite et forte que j’ai toujours été… Mais comment ne pas fondre lorsqu’il vous regarde ainsi, mais comment ne pas fondre quand sa voix vous dit ces mots, comment ne pas fondre quand sa main se pose sur votre joue. Je soupirais doucement et me mordit la lèvre, mes yeux se fermant tout seul alors que je blottissais ma joue dans sa main, cette main si chaude, si douce…

Je savais qu’il souriait et que, même si sa famille avait tout gâché l’espace d’un instant, il était toujours le même. Malgré tout, il était Sirius Black, coureur de ses dames et meilleur ami de James Potter. Pourtant, je m’approchais de lui, dangereusement pour moi… trop peut être. Je posais ma mains sur son cœur et murmurait.

« Il faut toujours que tu souris comme ca, il ne faut pas que tu laisses une bande d’imbéciles faire faner ce sourire ou encore faire du mal à ton cœur. C’est quelque chose de précieux que tu dois toujours écouter, qu’importe ce que ta raison te dit. Le cœur est l’organe qui régit ta vie. Même si les décisions qu’il te fait prendre te font mal, elles sont là pour te faire prendre conscience de la vie que tu mènes. » soufflais-je en gardant ma main sur sa poitrine ou je pouvais sentir battre l’organe cité précédemment.

Je me mordis une nouvelle fois la lèvre et reculait ma main à contre cœur pour me diriger discrètement vers la fenêtre qui donnait sur l’escalier. Bellatrix et Regulus n’étaient plus dans la cours et un petit sourire apparu alors sur mes lèvres. Sourire qui s’évapora aussitôt lorsque j’aperçu la noiraude et son cousin grimper lentement les marches de la volière, un sourire inquiétant au coin des lèvres. Je fronçais les sourcils et jetais un regard circulaire à la salle avant d’apercevoir une porte. Je ne l’avais jamais vu avant mais qu’importe. Je me dirigeais vers mon compagnon et attrapait sa main pour l’attirer dans cette direction. J’ouvris la porte, un placard à balais, évidemment. Je soupirais et le poussait dedans avant de me glisser entre lui et la paroi, fermant la porte juste à temps. Je n’avais pas vraiment calculé la suite de l’événement. Le cagibi n’était pas ce qu’il y avait de plus grand et j’étais littéralement coller à lui, je pouvais sentir son souffle dans mon cou, sa chaleur m’envahie et mes mains frôlaient les siennes. Je n’osais pas lever les yeux de peur de tomber sur ses lèvres, seule chose qui manquait encore pour faire rosir un peu plus mes joues.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle Sirius Black


avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 06/09/2011



Qui suis-je ?
Age: 15 ans
Année: 5eme Année
Relations.
:

MessageSujet: Re: Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]   Mar 25 Oct - 1:36

Lorsque je mis fin à ce baiser et que je relevais la tête, ce sourire fixé sur mes lèvres, je la vis puis sentis sa main se poser sur mon torse. Mes yeux s’ouvrirent d’étonnement et lorsque sa voix résonna à mes oreilles, quelque chose vibra en moi. Ce qu’elle me dit avait de quoi me faire réfléchir sur moi même pendant de longues heures. Aussi, sur le coup je n’y fis pas spécialement attention. J’étais trop désarçonné par le mouvement de recul et par l’éventualité de son départ. Je voulais rester là avec elle, peut m’importait le froid dû aux nombreux courants d’air, peut m’importais l’heure qui avançait et peut m’importais le fait que lorsque James finirai sa retenue il allait venir me chercher. Je voulais stopper le temps, le retenir ne serait-ce que quelques petites minutes. Je voulais décrocher la Lune pour elle et je voulais aussi revenir sur Terre pour penser à des choses plus censées.

J’allais l’attraper par le bras pour la forcer à rester ici, lorsqu’elle fit demi-tour. J’entendis alors ce que mes folles pensées m’avaient dissimulé ; des gens montaient dans les escaliers. Elle me lança un regard avant de chercher autour d’elle, les sourcils froncés. Je voulais lui demander ce qu’il se passait, mais min instinct me commanda de ne rien faire. Ce fus alors elle qui m’attrapa par le bras et qui me tira jusqu’à un placard à balai avec une force dont je ne l’aurais pas cru capable. J’allais enfin poser la question qui me brûlait les lèvres lorsque je vis. Ma chère et tendre famille qui venait nous rejoindre. Je serrai les poings, les dents, les fesses. Tout s’était contracté en moi et je voulu une nouvelle fois leur sauter à la gorge.

Je pris alors conscience de la situation. S’ils ouvraient la porte, nous étions cuits. Mais en y pensant, ce n’était pas les conséquences qui m’ennuyaient, mais plus le fait de ne pas rester plus longtemps mon corps contre celui d’Evans. Nous étions littéralement collé et c’était plutôt agréable, finalement. Nos mains se frôlaient et la chaleur émanant de nous deux fit monter sensiblement la température. Je ne pouvais pas la voir, le seul faisceau de lumière provenant du bas de la porte, mais je pouvais la sentir et l’entendre bouger la tête. Une nouvelle fois, je portais ma main contre sa joue : elle était brûlante. Elle devait avoir rougit. Je déviai ma caresse jusqu’à son menton, tentait de l’apercevoir, et voyant cette tentative complétement inutile, je l’embrassai. Timidement d’abord, puis de plus en plus fougueusement. Je l’enlaçai pour la serrer plus fort contre moi. Quelque chose semblait exploser en moi.

Un bruit de pas se rapprochant mis fin à cette tendre étreinte. Merde. Merde. Merde. MERDE. Mes pensées s’affolèrent et elles n’étaient plus les seules. Je serrai la main de Lily de plus en plus fort au fur et à mesure que les pas se rapprochai de nous et la seule idée que j’avais pour nous sauver de cette situation embarrassante, pouvais compromettre mon secret le mieux gardé.
Une véritable bagarre se déroulait en moi. Je ne savais plus comment réagir. Moi, Sirius Black, roi de l’anticipation foireuse, je me retrouvais qu’avec un seul plan en tête. Je regrettais tout ! Ce jeu idiot dans lequel je m’étais laissé entraîner et que j’avais peut être même commencé, je regrettais de l’avoir poussé plus loin qu’il n’aurait fallu, je regrettais même d’être monté à la volière. Je m’étais arrêté de respirer et je lâchai la main de Lily de peur de commencer à lui faire vraiment mal. Je ne me rendais pas compte de ma force et c’était pire dans ce genre de moment de panique.
Enfin, les pas s’arrêtèrent. J’eu une seconde d’espoir. Nous nous faisons aussi silencieux que possible. Je cherchais une excuse. « Nous cherchions à attraper un balai pour une retenue que j’avais reçue, mais un coup de vent a fermé la porte. » Ça pouvait être possible, si j’étais seul.

- Si jamais elle ouvre la porte, la porte s’est fermée derrière toi à cause du vent alors que tu essayais de savoir d’où venaient les aboiements.

J’avais parlé tellement doucement que j’espérais qu’elle m’avait entendue. Ce que j’avais prévu fini par arriver : la poignée commença à faire du bruit. Je ne réfléchis plus et je me métamorphosai. Je pu voir Bellatrix, un sourire mauvais et mon stupide frère, dont ce même sourire s’effaça subitement lorsqu’il vit Lily seule. Tous deux ouvrirent alors des yeux ronds lorsqu’ils me virent. Les chiens étaient rares à Poudlard et je n’étais même pas sûr qu’ils soient autorisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago-swop.forumgratuit.org/
Je m'appelle Lily Evans


avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 30/08/2011



Qui suis-je ?
Age:
Année:
Relations.
:

MessageSujet: Re: Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]   Mer 26 Oct - 0:54


Tu as gagné ta place au paradis
Son cœur battait contre ma poitrine. Sentir son corps contre le sien me donnait chaud. J’avais une centaine de nouvelles sensations qui s’éveillaient en moi. Je soupirais doucement contre son cou. C’était si bon, finalement, de sentir un corps contre le sien.

Je n’avais pas réfléchit plus longtemps lorsque j’avais vu les Black montés. Je savais qu’il ne voulait pas les voir, je savais qu’il voulait rester loin d’eux. Ma main s’était emparée de la sienne dans un geste de désespoir et je n’avais même pas réfléchit en me cachant ici. Je le regrettais d’abords, on irait plus loin qu’un simple flirt si on restait ici longtemps. Je n’étais même pas sûre qu’après l’orage passé, on ne reste pas là simplement pour se sentir serrer l’un contre l’autre, pour caresser mine de rien nos corps tendu… je ne le voyais pas et je bénissais l’obscurité de dissimuler la couleur carmin qui s’était étendue sur mes joues. Je le sentais bouger. Il ne fallait pas qu’il fasse ca, ca faisait naître en moi des envies dont je ne voulais pas avoir conscience. Ca faisait aussi revenir un sentiment que j’avais enfouie au fond de mon cœur un peu plus tôt. Foutu caractère de femme !

Je sentis sa main monter doucement et venir se poser sur ma joue. Je frémis, un courant électrique montait le long de ma colonne vertébrale et se me mordit la lèvre avant qu’il ne glissa sa main sous mon menton. Je distinguais à peine ses yeux, juste une lueur visible grâce à la fin barre de lumière qui passait sous la porte. Je cessais momentanément de mordre mes lèvres, je sentais son souffle sur mon visage, j’écarquillais les yeux lorsqu’il m’embrassa, je ne m’y attendais pas vraiment… Ou peut être un peu finalement. J’en avais envie, terriblement envie. Si bien que l’une de mes mains vint se poser sur sa hanche, mes doigts se serrant sur sa chemise. Je fermais les yeux, pressant mon corps contre le sien, entrouvrant les lèvres pour lier nos langues dans un ballet sensuel, fougueux mais avant tout tendre et délicat. Ca peut paraitre bizarre de voir délicat et fougueux dans la même phrase, mais c’est ce que c’était, un baiser ou les sentiments, aussi confus les uns que les autres, se mêlaient à la perfection à l’envie que nos deux corps pouvaient émettre. J’avais envie de lui. C’était quelque chose de plus sûr encore qu’en début de journée. Je voulais sentir sa main sur chaque parcelle de mon corps, je voulais que ses lèvres parcourent chaque centimètre de ma peau, je voulais sentir sa peau contre la mienne. Son baiser avait un gout sucré, un peu comme du citron. Mon premier, vous n’y pensez pas… Mais enfaite si, Sirius Black venait de me voler mon premier baiser. Et je dois vous dire que c’était bon, si bon… ma seconde main glissa jusqu’à la sienne, se glissant dedans, nouant mes doigts aux siens, caressant le dos de sa main de mon pouce.

Puis, le charme fut rompu. Des bruits de pas s’approchaient de nous. Je le sentais tendu. Je me blottie contre lui, je ne prétendais pas pouvoir d’un coup le détendre mais je pensais y arriver un peu. Je glissais un baiser dans son cou, en humant doucement la flagrance, caressant doucement sa hanche en murmurant des mots rassurant. Je sentais sa main serrer la mienne, je n’avais pas mal, pas encore, je pressais la sienne pour le rassurer… Les rougeurs sur mes joues s’étaient dissipées mais je sentais que mes lèvres étaient gonflées, gonflées de plaisir… Puis, je l’entendis me murmurer une phrase. Presqu’inaudible si nous n’avions pas été si proche. Je ne comprenais pas ce qu’il voulait dire. Des aboiements ? Mais il n’y avait pas de chien… Jusqu'à ce que sa main devienne touffue, que son coup ait une odeur de chien mouillé et que se poils me chatouillait. Puis il retomba au sol au moment ou la porte s’ouvrit sur une Bellatrix Black, tout sourire. Sourire qui se dissipa lorsqu’elle me vit seule, une moue boudeuse sur le visage.

« Ah bah enfin, je commençais à me demander si quelqu’un envoyait vraiment du courrier ?! » pestais-je en me présentant devant elle pour qu’elle me laisse passer.

Mais elle ne semblait pas vouloir se pousser.

« Que fais tu ici, Sang de bourbe ? » siffla-t-elle, me barrant toujours le passage

Je frissonnais. Son ton était coupant, il aurait pu me briser en deux doucement. Mais il était près de moi. Je sentais son pelage contre ma jambe et ca me rassurait. Ils ne pourraient pas me toucher. J’avais compris. Compris ce que tu étais. Un animagus. Je ne savais pas par quel miracle tu avais pu en devenir un mais j’étais fière de toi, tu n’étais pas un incapable.

« Je… » j’inspirais doucement, plantant mon regard dans celui de Bellatrix « J’ai entendu les aboiements de ce chien. Et la porte s’est refermée sur moi dans un coup de vent. Je n’ai pas pu sortir. » expliquais-je le plus calmement possible.

Elle explosa d’un rire qui me glaça le sang. Un rire qui me fit présager de mauvaise chose. Elle m’attrapa par les cheveux et me fit sortir du placard alors qu’un cri passait mes lèvres. Elle me plaqua le visage contre la table et posa sa baguette sur mon front.

« Ou est il ? »
« Qui ca ? »
« Tu sais bien, celui avec qui tu flirtes sans arrêt. »
« Je ne vois pas ce que tu veux dire. »
« Ou est Sirius Black, sale Sang de Bourbe ?! »
« Mais j’en sais rien moi, avec Potter surement ! »

J’avais mal mais je serrais les dents, je ne devais pas pleurer, pas devant cette femme, pas devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle Sirius Black


avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 06/09/2011



Qui suis-je ?
Age: 15 ans
Année: 5eme Année
Relations.
:

MessageSujet: Re: Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]   Mer 26 Oct - 2:05

Il était trop tard pour revenir en arrière, à présent. Je regrettais déjà ce que je venais de faire et ce encore plus lorsqu’elle la traita de sang-de-bourbe. Jamais je n’avais haïs ma cousine autant qu’en ce moment. Je restais contre les jambes de Lily, tentant de la rassurer. Tentant de me rassurer. Je n’avais pas peur pour moi. Je crois n’avoir jamais eu conscience du danger lorsqu’il me concernait. Mais j’étais assez protecteur envers les autres et encore plus envers les femmes. Certains appellent ça de la galanterie. Je fixais mes deux yeux verts sur mon frère. Appuyé contre la porte de la volière, il avait croisé ses bras et regardais la scène l’air amusé. Jeune con. Se donner des airs de mauvais garçon indépendant. Mais je le connaissais, je savais que sans Bellatrix il serait un gentil petit garçon. Méprisant, hautain et complétement stupide, certes, mais pas aussi sadique que Bella. J’admirai la façon dont Evans reprit contrôle d’elle-même pour parvenir à redire mon excuse calmement. Je pensais que vu l’assurance dont elle avait fait preuve, ils allaient repartir sans faire d’histoires. C’était sans compter le caractère des Black qui coulait dans leur sang. Sang dont j’avais hérité malgré moi.

Le rire qu’elle émit me mis hors de moi. Je montrai mes crocs en grognant. Finalement, c’était mieux que je sois en chien : je pourrais réaliser mon rêve et lui sauter à la gorge si jamais elle osait toucher à un cheveu de Lily sans risquer une expulsion. Or, c’est précisément ce qui se passa. Bella attrapa la magnifique chevelure rousse d’Evans et lui plaqua le visage contre la table, sa baguette pointée sur son front. Je grondai et m’avançai doucement derrière elle, aussi menaçant que je le pouvais. Je regrettais de n’avoir pas choisi le tigre ou le lion comme animal. J’aurais pu lui arracher la tête d’un coup de griffe. Les miennes ne me seraient pas très utiles.

- Où est Black, sale sang-de-bourbe ?

Je frôlais volontairement les jambes de Lily, lui donnant un coup de tête affectueux pour ne m’avoir pas trahi. Je savais que je pouvais lui faire confiance et elle venait de me le prouver. Je vis Regulus esquisser un mouvement de recul lorsqu’il m’aperçut menaçant. J’avais les babines retroussées, je laissais un filet de bave que j’espérais être assez blanchâtre pour faire croire que j’avais la rage.

- Bella… Commença-t-il avant d’obéir à un geste d’impatience de ma cousine.
- La ferme, Regulus. Je veux savoir où est ce sale merdeux qui s’amuse à aller draguer toutes les moldues qui passent devant la maison juste pour le plaisir et qui ainsi, déshonore la noble famille des Black.

Elle se retourna vers Lily avec un sourire mauvais.

- Tu sais que si je ne le trouve pas, je vais être obligé de te faire avouer où il se trouve, par tous les moyens en ma disposition.

C’en était trop. Je me jetais sur elle, rugissant, écumant de rage. Mes dents n’étaient pas assez aiguisées, mais je m’acharnais sur sa jambe. Je savais que cette foutue infirmière allait faire disparaître tout ça en un instant. Je voulais juste lui faire le plus mal possible. Elle se débâtit furieusement en poussant des cris étouffés. J’étais sidéré : elle était fière au point de refuser de crier. Elle refusait de montrer ses faiblesses. Eh bien ma chère, je vais t’y forcer. Je la mordis plus violemment, jusqu’à ce que je vis la baguette de mon frère pointée sur moi. Alors je la lâchai. Je ne pouvais pas me défendre contre eux deux. Bella saignait abondamment et j’espérais qu’il allait penser à l’envoyer à l’infirmerie avant de me lancer un sort quelconque Et heureusement, c’est ce qu’il fit. Il se précipita sur elle, posant les habituelles questions idiotes genre « ça va ? ». Elle jura et il l’a fit doucement léviter pour la transporter jusqu’ à l’infirmerie. Celle-ci hurla contre Lily, contre moi et contre le gros chien. Lorsqu’ils furent hors de ma vue, je bondis joyeusement autour de Lily, lui donnant des coups de tête et jappant comme un con. Ce genre de comportement faisait beaucoup rire James. Puis je me retransformai. C’était la partie la plus ardue de la transformation, car on pouvait parfois garder des éléments de notre autre forme. La dernière fois, je m’étais retrouvé nu et avec des oreilles pendantes. Cette fois-ci, je n’avais aucun reste animal, mes vêtements étaient encore sur moi, mais ma chemise était à moitié ouverte, ma cravate partait en Schweppes et ma ceinture avait disparue. Mon pantalon était donc légèrement plus bas qu’à l’ordinaire, mais je le retiens d’une main.

- Désolé. Je ne contrôle pas encore très bien mes transformations. Tu as échappé à la paire d’oreilles.
Au fait, merci de ne m’avoir pas trahi. Je ne suis pas déclaré et je ne tiens pas vraiment à l’être. D’ailleurs, si tu pouvais éviter de parler de ça à qui que ce soit... Je ne suis pas sûr que James apprécie que je me sois amusé sans lui. Pas que je me sois amusé, ajoutais-je précipitamment, pensant que mes paroles pouvaient être mal interprétées. Je veux dire, ce n’étais pas drôle…


Je fermai ma gueule avant de m’enfoncer un peu plus et esquissa le sourire qui tue. J’étais ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago-swop.forumgratuit.org/
Je m'appelle Lily Evans


avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 30/08/2011



Qui suis-je ?
Age:
Année:
Relations.
:

MessageSujet: Re: Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]   Jeu 27 Oct - 1:49


Il y a toi, moi et le désir
J’avais soudainement froid. Le corps de Sirius me manquait, le rire de Bellatrix m’avait glacé le sang et le vent s’était accentuer. J’avais sentis qu’il était là, autour de moi, j’avais sentis qu’il me laissait pas, qu’il me protégerait. Je ne voulais pas pleurer. Je n’avais pas envie de lui montrer une nouvelle faiblesse mais surtout je n’avais pas envie de pleurer devant cette femme. Et encore, en était elle une ? Non, finalement ca n’était qu’une sale gamine imbue d’elle-même qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Une serpentard, en somme.

Je sentis Sirius me donner un petit coup de tête lorsque je le dissimulais. C’était peut être certains maintenant, peut être que je l’aimais. On ne cache pas quelqu’un qu’on n’aime pas au péril de sa propre vie. J’avais peur, peur de souffrir, comme beaucoup de monde, mais j’avais surtout peur qu’elle découvre Sirius. Je ne voulais plus jamais voir son sourire disparaitre, je ne voulais pas qu’il soit en colère ou triste. J’avais envie de le voir sourire pour toujours. Avec ou sans moi. J’entendis le jeune frère de Sirius appelez sa cousine d’une voix quelque peu suppliante. Je jetais un œil à Sirius qui semblait près à sauter sur Bellatrix à tout moment. Elle ne du pas le voir car elle envoya bouler son cousin. Je ne l’écoutais pas et j’observais le chien. Même comme ca il avait quelque chose de beau, de classe. Déprimant.

Je serrais les dents et respirait doucement, tentant de me faire oublier. Pourtant elle se rappela que j’étais toujours là, le visage coller contre la table ou des fientes d’oiseaux étaient déposées. Je déglutie et fronçais les sourcils face à sa menace mais je n’eus pas le temps de lui répondre qu’il lui sautait dessus. Elle me relâcha et je tombais sur le sol sous le coup de la surprise, observant le spectacle qui se déroulait devant moi. Sirius faisais quelque chose dont il avait certainement toujours rêvé. Il la dévorait littéralement. Je ramenais mes genoux contre ma poitrine, nichant mon visage contre ceux-ci, me mordillant la lèvre doucement. Je n’aimais pas ca, si on venait à l’apprendre, il aurait des problèmes. Mais elle ne savait pas que c’était lui.

Je relevais alors la tête, me rendant compte du silence qui avait envahit la pièce. Les sons étouffés des cris de la noiraude et les grognements refoulés de Sirius étaient les seuls sons qui brisaient le silence. Je jetais un œil par-dessus la table et aperçu Regulus pointant sa baguette sur son frère. J’eu un pincement de panique au cœur alors que le chien reculait. Regulus se préoccupa plus de sa cousine que de se battre avec l’animal. Ca valait mieux pour les deux, je pense. Il la fit léviter et la guida certainement vers l’infirmerie.

Je me relevais doucement alors qu’il restait sur ses gardes encore un moment. Puis il me fit ma fête et je le gratouillais derrière les oreilles avant qu’il ne se transforme de nouveau. Je me mordis la lèvre, sentant de nouveau une douce chaleur couleur dans mes veines. Sa chemise était entrouverte, sa cravate complètement de travers et sa ceinture s’était volatilisée. Il était beau, terriblement beau. Puis, sa voix s’éleva dans les airs, me remerciant tout d’abords avant de balbutier quelques explications vaseuses que je n’écoutais plus. Je grognais simplement lorsqu’il évoqua James et je m’avançais, mon corps venant frôler le sien alors que je posais un doigt sur ses lèvres.

« Je me fiche de James. Je ne lui parle pas, il ne m’intéresse pas. Quand à ton petit secret, je ne vois pas à qui je pourrais en parler. » murmurai-je doucement avant d’avoir un petit sourire malicieux.

Je me mis ensuite sur la pointe des pieds, attrapant le col de sa chemise ouverte pour sceller de nouveau nos lèvres dans un tendre baiser. Puis je caressais doucement ses lèvres de ma langue avant d’approfondir timidement le contacte, envoyant alors ma langue caresser la sienne avec envie. Le baiser dura deux petites minutes, trop courtes à mon gout mais j’avais besoin de reprendre mon souffle, les baisers n’était pas mon habitude et j’avais déjà dépassé ma limite de temps. Je vins nicher mon nez dans son cou, glissant mes bras autour de sa taille, fermant doucement les yeux.

« J’ai eu peur. » lâchais-je dans un murmure presqu’inaudible, mes doigts se crispant sur sa chemise.

Je restais ainsi un long moment, m’imprégnant de son odeur, caressant son cou de mon nez, y déposant de petits baisers quand l’envie m’en prenait. Je finis par soupirer et reculer un peu, passant une main dans mes cheveux.

« Je ne sais pas si c’était une bonne idée, Sirius. » murmurais-je doucement, posant ma main sur mon coude, le serrant anxieusement « pas que je n’ai pas envie de ca, mais… Je ne sais pas, j’ai l’impression que… Ca sera comme les autres, et que je ne dois pas me laisser prendre dans ton jeu. » soufflai je d’une traite.

Je le savais pourtant avant même de commencer. Je le savais qu’il ne fallait pas que je tombe amoureuse de lui. J’avais mal, un peu. Je ne serais qu’une parmi tant d’autre. Des filles, il en avait à la pelle. Envie d’une partie de jambe en l’air ? Il se baissait et il trouvait celle qu’il voulait. Besoin d’une réponse à un devoir ? Pareil. J’étais comme elles. Et ca m’agaçait prodigieusement. Je me fichais de Potter mais lui, au moins, je savais qu’il serait fidèle et qu’il ne me jetterait pas si rapidement. Je baissais la tête en rosissant doucement.

« Tu veux qu’on bouge ? Ils vont surement envoyer quelqu’un chercher ce chien. » finis je par demander « oublie ce que j’ai dis ok ? J’étais terrifiée. » lui affirmais-je en me retournant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle Sirius Black


avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 06/09/2011



Qui suis-je ?
Age: 15 ans
Année: 5eme Année
Relations.
:

MessageSujet: Re: Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]   Jeu 27 Oct - 2:56

J’avais beau m’être embrouillé en tentant de m’excuser, elle s’était approché de moi et avait posé son doigt sur mes lèvres entrouvertes, prêtes à répliquer. Elle se foutait de James. Ce fut comme un poignard qui s’était enfoncé dans mon cœur. J’avais gagné, j’avais perdu. J’avais réussi à séduire Lily Evans, je n’avais pas réussi à rester loyal à James. Une nouvelle fois ma raison prit le dessus sur mon cœur: je voulus arrêter là, repartir et aller chercher Cornedrue, faire comme si de rien était ; mais lorsqu’elle m’attrapa par le col de la chemise, je sentis, avant même que nos lèvres ne se scellent de nouveau pour une étreinte, que mon cœur avait définitivement remporté la victoire sur ma raison.

Ce fus le baiser le plus merveilleux que j’eus reçu. Je n’étais pas allé le chercher, ce n’étais pas un baiser pour rendre mes parents fou de rage, ce n’était pas un baiser pour s’amuser, ce n’était pas un baiser pour s’entraîner. C’était un vrai baiser comme les autres, tout simplement. Une sorte de trop plein d’affections m’avait submergé et je l’aurais serré contre moi de toutes mes forces si elle ne s’était pas arrêter pour reprendre son souffle. Je ne parvins pas à rouvrir les yeux. Je tentais de revivre ce moment encore et encore. Un longs frisson me parcouru l’échine lorsqu’elle me caressa le cou du bout de son petit nez, déposant de légers baisers du bout de ses lèvres de corail.

« J’ai eu peur ». Cette phrase sonna comme un grondement de tonnerre. Elle avait eu peur. Je me sentis soudainement mal à l’aise. C’était entièrement ma faute. Je la serrai plus fort contre moi, mon cœur commençant à s’agiter. La chaleur qui m’avait envahi m’étouffait et je fus presque heureux de n’avoir pas reboutonné ma chemise. Je desserrai ma cravate et plongea mes yeux dans les siens. Elle s’était accrochée à ma chemise. J’avais honte de moi. J’avais honte d’avoir été la cause de sa frayeur. J’accueillis sa seconde déclaration plus difficilement encore. J’avais redouté ce moment. Je savais que ça aller se finir comme ça. «Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, je ne veux pas terminer comme toutes les autres.» Je pensais ne pas pouvoir la contredire. Oui, elle était comme les autres : je l’avais séduite exactement comme les autres. Je l’ai aimé comme les autres. Je l’ai désiré, comme les autres. Je ne l’ai plus aimé ? Je n’en étais pas si sûr.

J’avais toujours vu Evans comme une cible difficile à atteindre, surtout en observant James. Sa technique n’était pas mauvaise –elle marchait sur presque toutes- mais elle avait raté sur Evans. Aujourd’hui, je me représentais notre relation comme une fleur qui venait d’éclore. Pendant tout ce temps, nous jouions et à présent je sentais naitre des sentiments dans mon cœur que je pensais ne jamais avoir. Amour ou désir ? Je ne parvenais pas à faire le point.

Elle me ramena sur Terre en suggérant de déserter l’endroit. Oui, bonne idée. Très bonne idée. Enfin, elle me dit la phrase que j’espérais entendre : oublier. Voilà qui allait être une tâche aisée, puisque désirée. Je l’attrapai par la main et la tira vers moi doucement.

- Oublier quoi ? Demandais-je avec un sourire idiot

Puis je la tirai jusqu'à la statue de la sorcière Borgne, située suffisamment loin de l'infirmerie pour éviter tous doute. Ce coin n'était en plus pas très fréquenté et personne ne savait ce que sa bosse dissimulait.

► à suivre devant la statue de la sorcière Borgne o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago-swop.forumgratuit.org/
Je m'appelle Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Envole toi ~ PV Lily [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» They call her The Wild Rose [Lily] (terminé)
» Balade entre frère et soeur dans les couloirs.. [pv Lily] [Terminé]
» Lily Evans - Rouquine au grand cœur. [Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelitas Revelio ~ :: Entre les murs de l'école... :: Tours & Toits. :: Volière.-
Nous recherchons :
Votez pour nous (2h) :
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit